La France qui résiste: “Résilience” retisse une industrie locale